Études

Synthèse Gender Scan 2017

cover_genderscan2017

Présentation des résultats clés de l’étude Gender Scan 2017

Revenir au début

Extraits Gender Scan France/International 2016

Revenir au début

Key figures Gender Scan 2016

Infographie Gender Scan eng

Revenir au début

Chiffres clés Gender Scan 2016

Infographie Gender Scan français

Revenir au début

Mutationnelles 2014 : amélioration de l’emploi et des conditions de travail des femmes dans les métiers scientifiques et techniques

La 6ème étude MutationnellesTM 2014, réalisée par Global Contact pour Orange, révèle que :

  • L’emploi progresse de 8% dans les métiers scientifiques et techniques (entre 2010 et 2014) alors que seulement 34% des jeunes femmes s’orientent vers ces filières ;
  • En progression, le numérique peine pourtant à recruter des profils qualifiés : par exemple 65% des besoins de recrutement d’ingénieurs et responsables informatiques ne sont pas satisfaits. Une tendance qui pourrait d’ailleurs s’aggraver car les jeunes femmes s’orientent de moins en moins vers les métiers du numérique ;
  • L’engagement des entreprise sur l’égalité femmes/hommes dans le secteur scientifique et technique se concrétise : 70% des femmes et des hommes sont satisfaits des aménagements sur le temps de travail et des mesures d’assouplissement de l’organisation du travail (travail à distance, horaires de travail aménagés et horaires de réunion encadrés) ;
  • En 2014,  les femmes font preuve d’un niveau d’engagement et de motivation élevés, 92% des femmes (à proportion égale avec les hommes), souhaitent se voir confier de nouveaux défis professionnels.

Télécharger l’étude Mutationnelles 2014_VF.

Revenir au début

Repérages 2013

En 10 ans, la proportion de diplômés dans les sciences et technologies a diminué de 3.5%Paradoxe de la génération Y, alors que plus de 60% des jeunes lycéens français déclarent aujourd’hui être intéressés par ces sujets, seul un quart d’entre eux s’oriente ensuite vers ces filières de formation dans l’enseignement supérieur. Pour Claudine Schmuck, auteure de l’Etude RepéragesTM «Moins de jeunes s’orientent vers les métiers scientifiques et techniques alors même que c’est là que le taux d’emploi des diplômés est l’un des meilleurs et qu’il résiste le mieux à la crise ! C’est un paradoxe symptomatique d’un certain désenchantement, révélateur d’insuffisances dans l’orientation».

 

… Pourtant les besoins de recrutements augmentent : +13% de 2010 à 2013

Les chiffres parlent d’eux-mêmes : les besoins de recrutement augmentent de 13% entre 2010 et 2013. Plus précisément en 2013, plus de 130 000 projets de recrutements sont identifiés dans 35 métiers scientifiques et techniques. De ce fait, les diplômés issus de ces formations ont un taux d’emploi qui reste élevé malgré la crise. A titre d’exemple, alors que le taux d’emploi de l’ensemble des élèves du supérieur est de 82%, ce taux est de 88% pour les étudiants ayant un BTS industriel, et atteint 92% pour les étudiants dotés de licences industrielles. Un taux d’emploi presqu’aussi élevé que celui des élèves diplômés des écoles d’ingénieurs, qui en 2013, deux ans après leur sortie de l’école ont un taux net d’emploi de 94%.

Reperages2013_VF

Revenir au début

Étude Repérages 2009

L’étude RepéragesTM 2009 révèle que l’accès au diplôme d’ingénieur se diversifie progressivement. En 2002, 80% des ingénieurs étaient issus d’une « prépa intégrée » à l’école ou d’une classe préparatoire ; en cinq ans, cette proportion est tombée à 74%. Parallèlement, l’accès via les DUT a augmenté de 2 points entre 2002 et 2008.

RepéragesTM est une étude réalisée par Global Contact pour Orange, qui prend appui sur de nombreuses sources, et comprend des données exclusives émanant de l’IESF (Ingénieurs et Scientifiques de France), du CEREQ (Centre d’Etude et de Recherche sur les Qualifications), ainsi que de Pôle Emploi.

Son objectif est d’apporter à ceux qui sont concernés et impliqués dans la formation des élèves, et aux élèves eux-mêmes, des points de repères simples et factuels pour s’orienter et comprendre l’apport des formations dans le domaine des sciences et technologies et leur valeur sur le marché de l’emploi. Cette étude permet également d’identifier vers quelles filières de spécialisation s’orientent les jeunes, de repérer des opportunités d’emploi et de relever les secteurs qui ont le plus recruté.

Revenir au début

Étude Repérages 2010

L’étude RepéragesTM 2010 révèle que les formations scientifiques et techniques favorisent un accès plus rapide à l’emploi : un an après l’obtention de leur diplôme, 92% des ingénieurs diplômés en 2008 dans ces filières ont trouvé un emploi. De même, 87% des étudiants en BTS Génie Civil ont rapidement été recrutés, alors que la moyenne constatée pour l’ensemble des BTS est de 67%. Le même constat s’applique aux licences, avec 78% des étudiants diplômés, à comparer avec une moyenne de 67% pour l’ensemble des licences

RepéragesTM est une étude réalisée par Global Contact pour Orange, qui prend appui sur de nombreuses sources, et comprend des données exclusives émanant de l’IESF (Ingénieurs et Scientifiques de France), du CEREQ (Centre d’Etude et de Recherche sur les Qualifications), ainsi que de Pôle Emploi.

Son objectif est d’apporter à ceux qui sont concernés et impliqués dans la formation des élèves, et aux élèves eux-mêmes, des points de repères simples et factuels pour s’orienter et comprendre l’apport des formations dans le domaine des sciences et technologies et leur valeur sur le marché de l’emploi. Cette étude permet également d’identifier vers quelles filières de spécialisation s’orientent les jeunes, de repérer des opportunités d’emploi et de relever les secteurs qui ont le plus recruté.

Pour en savoir plus…
Télécharger le PDF de l’étude RepéragesTM 2010

Revenir au début

Étude Repérages 2011

L’étude RepéragesTM 2011 a révélé que 90% des étudiants diplômés de filières scientifiques et techniques telles que le numérique, ont un emploi. Les 160 000 jeunes formés dans les filières scientifiques et techniques bénéficient d’un meilleur taux d’emploi que celui des étudiants sortants de l’enseignement supérieur; ils bénéficient également de niveaux de rémunération supérieurs à la moyenne. Pourtant 130 000 emplois dans les sciences et technologie ont eu des difficultés de recrutement.

RepéragesTM est une étude réalisée par Global Contact pour Orange, qui prend appui sur de nombreuses sources, et comprend des données exclusives émanant de l’IESF (Ingénieurs et Scientifiques de France), du CEREQ (Centre d’Etude et de Recherche sur les Qualifications), ainsi que de Pôle Emploi.

Son objectif est d’apporter à ceux qui sont concernés et impliqués dans la formation des élèves, et aux élèves eux-mêmes, des points de repères simples et factuels pour s’orienter et comprendre l’apport des formations dans le domaine des sciences et technologies et leur valeur sur le marché de l’emploi. Cette étude permet également d’identifier vers quelles filières de spécialisation s’orientent les jeunes, de repérer des opportunités d’emploi et de relever les secteurs qui ont le plus recruté.

Pour en savoir plus….
Télécharger le PDF de l’étude RepéragesTM 2011

Revenir au début

Étude Mutationnelles 2009

L’étude MutationnellesTM 2009 révèle que les sciences et technologies de l’information et la communication figurent parmi les secteurs où les femmes ingénieures sont les moins nombreuses en France : 13% seulement.  En effet, en France, la proportion de femmes formées dans les écoles d’ingénieur n’augmente plus depuis cinq ans, alors qu’elle était en constante progression depuis plusieurs décennies.

L’étude MutationnellesTM établit une analyse précise de la formation et l’emploi des femmes ingénieures dans les sciences et technologies. Cette étude est réalisée en exclusivité par Global Contact pour Orange à partir de données issues de sources publiques (Eurostat, Ministère de l’Education Nationale) et privées, dont en 2009 l’enquête annuelle de l’IESF (Ingénieurs et scientifiques de France).

Pour en savoir plus :
Télécharger le PDF de l’étude MutationnellesTM 2009

Revenir au début

Étude Mutationnelles 2010

L’étude MutationnelleTM 2010  révèle que le nombre de femmes qui s’orientent vers la formation d’ingénieur diminue, notamment dans les technologies de l’information où les opportunités d’emploi sont nombreuses mais méconnues. Pour la première fois en 2009, le nombre de femmes ingénieures baisse non seulement en proportion relative (17% des ingénieurs sont des femmes), mais en valeur absolue (moins 1 000 ingénieures entre 2008 et 2009).

L’étude MutationnellesTM   établit une analyse précise de la formation et l’emploi des femmes ingénieures dans les sciences et technologies. Cette étude est réalisée en exclusivité par Global Contact pour Orange à partir de données issues de sources publiques (Eurostat, Ministère de l’Education Nationale) et privées, dont en 2010 l’enquête annuelle de l’IESF (Ingénieurs et scientifiques de France).

Pour en savoir plus….
Télécharger le PDF de l’étude MutationnellesTM 2010

Revenir au début

Étude Mutationnelles 2011

L’étude 2011 révèle que le numérique (fabrication de matériel électronique et informatique, SSII, télécommunications)est le premier secteur d’emploi des femmes ingénieures : il emploie 14% des femmes ingénieures, devant l’agro-alimentaire et la chimie. L’édition 2011 révèle également que l’écart salarial entre femmes et hommes ingénieurs est le plus faible dans les entreprises du secteur numérique.

L’étude MutationnellesTM établit une analyse précise de la formation et l’emploi des femmes ingénieures dans les sciences et technologies. Cette étude est réalisée en exclusivité par Global Contact pour Orange à partir de données issues de sources publiques (Eurostat, Ministère de l’Education Nationale) et privées, dont en 2011 l’enquête annuelle de l’IESF (Ingénieurs et scientifiques de France) et l’enquête Génération du Cereq.

Pour en savoir plus….
Télécharger le PDF de l’étude MutationnellesTM 2011

Revenir au début

Étude Mutationnelles 2012

L’étude MutationnellesTM 2012 révèle que la croissance de l’emploi des femmes est plus forte que celle des hommes dans le secteur numérique. Claudine Schmuck, directrice de Global Contact et auteure de l’étude constate que « Le fait marquant est que sur cette période la croissance de l’emploi des femmes a été plus forte que celle des hommes : +20% contre 14% pour les emplois liés à ce secteur : une tendance qui pourrait se maintenir dans les prochaines années, notamment en raison de l’engagement accru des entreprises en faveur de la parité ».

L’étude MutationnellesTM 2012 établit une analyse précise de la formation et l’emploi des femmes dans les sciences et technologies. Cette étude est réalisée en exclusivité par Global Contact pour Orange à partir de données issues de sources publiques (Eurostat, Ministère de l’Education Nationale) et privées, dont en 2012 l’enquête annuelle de l’IESF (Ingénieurs et scientifiques de France) et l’enquête Génération du Cereq.

Pour en savoir plus….
Télécharger le PDF de l’étude MutationnellesTM 2012

Revenir au début